Quand les sciences cognitives oublient la gestion mentale

Accueil/Veille/Quand les sciences cognitives oublient la gestion mentale

Quand les sciences cognitives oublient la gestion mentale

« L’école du cerveau », par Olivier Houdé (Mardaga, 2018)

Olivier Houdé, l’un des neuroscientifiques les plus reconnus aujourd’hui, met ici en perspective ses recherches (avec en particulier la notion d’inhibition cognitive) sur un plan historique. La première moitié de l’ouvrage est en effet consacrée à un rappel des grands pédagogues dont les travaux préfigurent « l’école du cerveau » : Rousseau, Montessori, Freinet, Vygotski y figurent en bonne place.

Mais le nom d’Antoine de La Garanderie n’apparaît à aucun moment, alors que pourtant, les recherches de ce dernier occupent objectivement, au cours des années 1980 et 1990, une place importante dans la réflexion portant sur l’activité mentale en situation d’apprentissage. Comment expliquer un tel manque ?