Quand un neuroscientifique rejoint les fondamentaux de la gestion mentale…

Accueil/Veille/Quand un neuroscientifique rejoint les fondamentaux de la gestion mentale…

Quand un neuroscientifique rejoint les fondamentaux de la gestion mentale…

Dans le numéro de Cerveau&Psycho paru en décembre 2018 (n° 105, p.82-84), a été publié un article qui n’a pu qu’interpeller toutes les personnes connaissant la gestion mentale. Son auteur n’est autre que Jean-Philippe Lachaux, neuroscientifique bien connu (auteur notamment du “Cerveau funambule” et des “Petites bulles de l’attention”). Son titre :

“Éduquer à la métacognition, la clé du succès pour les enfants !”

Dans cet article, l’auteur s’appuie sur une récente publication de deux universitaires canadiennes, Adele Diamond et Daphné Ling, qui “dresse une liste assez exhaustive des différentes voies déjà explorées pour améliorer les fonctions exécutives des enfants et testées scientifiquement”.

Dans ce relevé de conclusions, l’accent est ainsi d’abord mis sur “le rôle fondamental de l’intention de l’enfant”, en précisant que “lorsque l’enfant s’apprête à réaliser une opération mentale, il s’agira de l’amener à expliciter son intention… puis à prendre conscience des étapes de son raisonnement.”

Un peu plus loin, il est question d'”un accompagnement métacognitif”, où l’adulte s’efforcera de “faire découvrir et comprendre à l’enfant les “gestes mentaux” qu’il doit utiliser pour résoudre un problème”, en précisant : “Ce type d’accompagnement dit métacognitif implique une compréhension fine du “comment”, qui étend aux gestes mentaux une forme d’apprentissage déjà à l’oeuvre pour apprendre des procédures corporelles”.

Enfin, pour aider l’enfant à cheminer dans ses découvertes, “cette compréhension de son propre fonctionnement mental passe par la mise en place d’un vocabulaire commun entre l’enfant et l’enseignant pour désigner et reconnaître des processus mentaux bien précis, qui paraissent d’abord mystérieux parce qu’ils ne sont pas “visibles” de l’extérieur, mais qui n’en sont pas moins très concrets.”

Pour une analyse plus approfondie de cet article en lien avec la gestion mentale, n’hésitez pas à consulter le blog de Guy Sonnois (“Accompagner le travail des élèves avec Pégase”), en cliquant ici .