Qui sommes-nous ?

Accueil/Qui sommes-nous ?

Historique et missions

L’Institut International de Gestion Mentale (IIGM) a été créé en 1995 par Antoine de La Garanderie, Daniel Arquié, Françoise Rougeaud et Michèle Verneyre.
Cette création répondait à une forte demande de la part des enseignants, thérapeutes ou parents, attente de clarification des bases communes, d’échange d’expérience et d’élargissement de la démarche tant sur le terrain qu’auprès des autorités ou des médias.

Ses principaux objectifs étaient :

  • la mise en relation de tous les praticiens de la gestion Mentale (colloques, bulletins…),
  • la reconnaissance des compétences des uns et des autres,
  • la promotion de la Gestion Mentale vers de nouveaux horizons (entreprises…),
  • l’impulsion continue à la recherche.

En 1996, premier colloque avec, autour d’Antoine de La Garanderie, quelques grands noms comme Jean Berbaum, Albert Jacquard, Guy Le Boëdec ou Guy Avanzini… La dynamique est lancée. Tous les deux ans les colloques ont été des grands moments d’approfondissement et d’échange. Les actes constituent une mine digne du plus grand intérêt.

Après la mort d’Antoine de la Garanderie, en 2010, l’IIGM poursuit sa mission dans le droit fil de l’impulsion de ses fondateurs.

Lors de l’Assemblée Générale du 14 décembre 2013, Thierry de La Garanderie a confirmé ce dynamisme en affirmant le rôle fédérateur de l’IIGM et en proposant la création de différents collèges (Ethique. Formation. Recherche. Communication).

Présentation IIGM Schéma

Organigramme

Thierry de La GARANDERIE, Président d’honneur

Yves LECOCQ, Président

« C’est au tournant des années 2000 que j’ai rencontré la gestion mentale, et très vite, j’ai compris que cette approche pouvait m’apporter des éléments de réponse aux nombreuses questions que je me posais alors dans mon métier d’enseignant, et au-delà. Quinze ans plus tard, j’ai envie de contribuer à préserver et à diffuser cet extraordinaire héritage que nous a légué Antoine de la Garanderie. Car plus que jamais, la gestion mentale, par son humanisme, son ouverture d’esprit et sa rigueur intellectuelle, me paraît à même de proposer des pistes pertinentes pour contribuer à relever les défis que l’Ecole se doit de surmonter, et pour accompagner les apprenants tout au long de leur vie dans un monde où plus que jamais, la formation est au coeur de tout parcours professionnel. »

Odile de La GARANDERIE, trésorière

« Ayant accompagné Antoine de La Garanderie tout au long de son chemin de pensée, il me tient à cœur de continuer à témoigner de son œuvre et d’en favoriser la diffusion.
Je travaille actuellement sur les inédits, extrêmement précieux, parce qu’ils éclairent l’œuvre et l’homme : la richesse de ses intuitions devrait nous permettre d’approfondir notre réflexion. »

Catherine CAILLET, secrétaire

« Ma rencontre avec la Gestion mentale date de 1997. Je terminais un cursus d’études en sciences de l’éducation, et je cherchais la manière d’accompagner au mieux la quête de sens des jeunes en difficulté avec lesquels je travaillais au sein de la Mission Générale Insertion.
L’approche sensible, riche et respectueuse de la GM m’a séduite. Il me semble juste de pouvoir contribuer maintenant, modestement, à l’animation de l’IIGM. »

Claudie BERCKMANS , membre du CA

 » J’ai lu les premiers livres d’Antoine de la Garanderie pendant l’été 1983. J’ai été stupéfiée par l’évidence, la cohérence de ses propositions et « ravie » par la dimension humaniste de sa démarche. Depuis, ma vie, mon activité professionnelle sont totalement imprégnées de l’esprit de la Gestion mentale, et je fais mon possible pour le transmettre au plus grand nombre. Entre autres expériences, la participation au projet  conaisens et plusieurs années au CA de l’IIGM, dans lequel, je fais avec plaisir un petit retour. »

Pierre-Paul DELVAUX, membre du CA

« Ce qui m’a toujours séduit dans la démarche de la gestion mentale c’est son attitude profondément humaniste de confiance dans les ressources de chacun et le souci de les faire découvrir par le plus grand nombre.
Mon engagement à l’IIGM trouve son sens sur deux axes : mon goût pour la recherche des fondements et le fait que je puisse apporter la manière d’être de la Belgique francophone qui a une culture et des points de repère bien à elle. »

Luc FAUVILLE

 » L’invitation d’Antoine de La Garanderie est simple (ni facile, ni simpliste) : nous devons travailler avec le « génie du lieu », pour qu’il puisse au mieux se révéler à lui-même : comprendre ce qui le met en route, saisir ses manières d’être, ses manières d’apprendre, ses projets. Le rendre ainsi plus présent à ses moyens, à ses sens et espérer de la sorte dynamiser son efficacité. Telle est la réponse qu’Antoine de la Garanderie nous propose de donner aux enfants, aux adolescents, aux adultes qui nous interpellent. C’est donc dans le creuset des traces que chacun de nous laisse que nous pouvons, avec un regard toujours positif, l’accompagner vers l’autonomie, la liberté. Ce programme d’espérance est à partager sans modération avec le plus grand nombre : c’est cette libre nécessité qui me pousse vers le CA de l’IIGM !

Michèle GIROUL, membre du CA

« 1984, j’ai rencontré Antoine de La Garanderie, sa vision humaniste de l’Homme m’est apparue comme un dénominateur commun aux différentes formations que j’avais entreprises. J’ai eu la chance de poursuivre longuement avec lui cet approfondissement pour en faire profiter tout individu porteur ou non d’handicap. »

Olivier LEBOUC, membre du CA

Je suis professeur des écoles et praticien en Gestion Mentale depuis 4 ans. J’accompagne également des collégiens et des lycéens en en suivis individuels, ou en stage, et parfois des adultes. Je suis passionné par cette démarche et cette pédagogie, qui nous permet d’aider les personnes à découvrir le potentiel de connaissance qu’il y a en eux. Je suis très heureux de faire partie du CA de l’IIGM, et de participer à la promotion de de la gestion Mentale et à la vie qu’elle génère, dans l’esprit d’Antoine de La Garanderie.

Antoine PAYEN de la GARANDERIE (Jr.), membre du CA

« Ayant été fortement influencé par mon grand-père, ce dernier a déterminé ma vocation de philosophe et d’enseignant et m’a convaincu du bien-fondé, de l’utilité et de la valeur humaine de la gestion mentale, dont il m’a initié aux démarches. J’ai à cœur de partager ce legs avec toute personne qui souhaite entamer un chemin et poursuivre la recherche dans ce domaine, en tentant de la faire selon l’esprit qu’il lui a insufflé.
Je souhaite, en plus d’une inscription dans la pratique, approfondir les dimensions philosophiques et anthropologiques de son œuvre. Etant également musicien, je désire en investir les acquis dans la transmission de cet art.
En plus de mon métier d’enseignant qui m’offre un terrain de pratique et d’expérimentation de la gestion mentale, je participe aux colloques de l’IIGM depuis 2009, aux cercles de lecture depuis leur création et je co-anime le groupe de recherches sur le mouvement. »