Pourquoi présenter ici un ouvrage sur l’évaluation ? Car il se trouve que son auteure, Marie-Louise Zimmermann-Asta est aussi formatrice en gestion mentale et a notamment publié en 2017 un livre intitulé « Découvrir les gestes mentaux » (éditions Chronique sociale). Il est donc particulièrement intéressant d’observer la manière dont cette fine connaisseuse de la gestion mentale se penche sur la question de l’évaluation dans ce livre, intitulé “Concevoir et pratiquer une évaluation autonomisante” publié aux éditions Chronique Sociale.

Un des grands intérêts de cet ouvrage est en effet de mettre l’accent sur une conception de l’évaluation qui paraît tout à fait conciliable avec les fondamentaux et les valeurs de la gestion mentale, de même qu’avec la posture qu’elle suppose chez l’enseignant ou le formateur.

Parmi les essais d’évaluation autonomisante présentés par l’auteure, l’un est particulièrement intéressant pour nous, puisqu’il s’agit d’une mise en œuvre dans le cadre d’une formation au PEPPGM (praticien de l’entretien-profil pédagogique), formation certifiante en gestion mentale ayant eu lieu en Suisse il y a quelques années. Différentes fiches et outils sont présentés dans l’ouvrage pour illustrer de façon précise les modalités de l’évaluation des stagiaires ayant suivi cette formation, en particulier concernant dans un premier temps la pratique du dialogue pédagogique, puis dans un second temps celle de l’entretien-profil pédagogique.

Le livre de Marie-Louise Zimmermann-Asta nous offre ainsi un guide précis, bien étayé sur le plan théorique et contenant de nombreuses pistes très concrètes, où l’appui sur les fondamentaux de la gestion mentale est présent en arrière-plan de façon permanente.